Vous êtes ici

Les services publics se simplifient et innovent

7119
[Vidéo] Big data en santé : les coulisses du premier atelier citoyen
04.07.16
[Vidéo] Big data en santé : les coulisses du premier atelier citoyen

Ce lundi 4 juillet, 17 citoyens ont remis à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, leurs avis et propositions sur la mise à disposition et l'usage des données de santé. En mai et juin 2016, ils ont été précurseurs d’un nouveau mode de participation citoyenne à la décision publique, créé par le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) : l’atelier citoyen. Reportage.

 

Faut-il rendre accessibles les données de santé ? À qui ? Pour quoi faire ? Et sous quelles conditions ? C’est sur ces questions qui nous concernent tous qu’un panel de 17 citoyens a planché au cours des mois de mai et juin 2016, à l’invitation du ministère des Affaires sociales et de la Santé. De 21 à 74 ans, venus de la France entière, de villes et de villages, issus de catégories socio-professionnelles diverses, ils ont ainsi participé au premier atelier citoyen, un nouvel outil de démocratie participative initié par le SGMAP.

Ensemble, ces 17 hommes et femmes se sont formés à la problématique sur laquelle ils n’avaient à l’origine aucune expertise. Pendant deux week-ends et deux sessions en ligne sur faire-simple.gouv.fr, ils ont audité des spécialistes, des philosophes, des chercheurs, des médecins, des experts du numérique et des données… reflétant la pluralité des points de vue.

A l’issue du dispositif, les citoyens ont rédigé un avis, tenant compte de l’ensemble des convictions au sein du groupe. Ils y détaillent les usages des données de santé qu’ils jugent souhaitables (améliorer la prise en charge de la santé individuelle, améliorer la relation patient-professionnel de santé...) et les garde-fous qu’ils estiment nécessaires.

Les citoyens ont remis leur avis à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, à l'occasion du colloque Big data en santé le lundi 4 juillet 2016. Associé aux résultats d'une consultation en ligne, cet avis alimentera la réflexion du ministère, qui mène depuis septembre dernier un travail collaboratif et pluridisciplinaire autour des enjeux, du potentiel et des usages du big data en santé. L’objectif est de dessiner les contours d’une politique publique en la matière. Le ministère devra rendre des comptes en expliquant ce qu’il retient de l’avis des citoyens et pourquoi.

Pour Jean-Vincent Placé, secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification, « cette nouvelle modalité de participation qu'est l'atelier citoyen doit être au cœur de [la décision publique], car l'objectif pour nous n'est pas de dupliquer des lieux de décision où il n'y a que des "sachants". Cela doit consolider aussi les bonnes conditions que nous voulons pour ce type de discussion [...]: transparence, indépendance, pluralité. »

> En savoir plus sur les ateliers citoyens

 

Lire aussi :

Big data en santé : un atelier citoyen pour recueillir l’avis de Français

Partager vos données de santé : pour quels bénéfices et à quelles conditions ?

 

Photo © Ministère des Affaires sociales et de la Santé

7119