Vous êtes ici

Le SGMAP

4833
La modernisation en 8 projets phares
17.10.17
la modernisation en 8 projets phares

FranceConnect, data.gouv.fr, Entrepreneurs d'intérêt général, ateliers citoyens, Dites-le-nous une fois, Futurs publics, laboratoires d'innovation territoriale, startups d'Etat... découvrez la modernisation en 8 projets phares !

FranceConnect

Un dispositif d’identification unique pour vous permettre de vous connecter à plusieurs services publics, sans inscription préalable, en ayant un seul mot de passe et identifiant.

La première pierre de l’Etat plateforme est FranceConnect qui porte deux promesses :

  • permettre aux usagers d’accéder à l’ensemble de leurs services publics en ligne sans devoir nécessairement disposer de comptes auprès d’eux.
  • permettre aux fournisseurs de services, d’augmenter l’usage et le trafic de leurs offres en réduisant les freins des usagers liés aux identifiants/mot de passe multiples ou oubliés. De plus, le dispositif garantit  des identités d’internautes vérifiées, et pas uniquement déclarées.

 

FranceConnect agit également comme tiers de confiance lors des échanges de données entre administrations. En garantissant cette chaîne de confiance, FranceConnect rend possible la construction de services numériques tout-en-un.

>  Pour en savoir plus : FranceConnect : déjà 100 000 utilisateurs et une vingtaine de services

 

La plateforme data.gouv.fr

La plateforme ouverte des données publiques françaises, symbole de transparence.

La mission Etalab coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publiques et apporte aux administrations son appui pour faciliter la diffusion et la réutilisation de leurs informations publiques. Elle contribue à leur conception et coordonne leur mise en œuvre interministérielle. La plateforme fournit aujourd’hui 25 000 jeux de données, des résultats électoraux aux prénoms les plus attribués, des lieux de tournage à l’évolution des prix…

>  Pour en savoir plus : www.data.gouv.fr

 

Le programme Entrepreneurs d’intérêt général (EIG)

Une promotion de talents numériques recrutés pour 10 mois, pour résoudre des défis publics au sein de l’administration.

Fluidification des parcours de soin, prévention des accidents de la route ou encore mise en valeur du patrimoine culturel : autant de projets portés par des administrations pilotes en quête d’offrir un service public plus performant. Ces « entrepreneurs d’intérêt général », développeurs ou data scientists, sont encadrés par des mentors de haut niveau et ont accès, dans le cadre de leurs défis à des bases de données exhaustives.

Le programme poursuit 2 objectifs :

  • développer l’innovation ouverte au sein de l’administration
  • favoriser l’engagement citoyen en faveur de l’action publique

 

>  Pour en savoir plus : Découvrez la première promotion d'entrepreneur.es d’intérêt général !  et  10 mois plus tard, découvrez comment les 1ers entrepreneur.e.s d’intérêt général ont relevé leurs défis !
 

 

Les ateliers citoyens

Une nouvelle forme de participation à la décision publique pour recueillir l'avis des citoyens

La démocratie participative compte désormais un nouvel outil : les ateliers citoyens. Ce dispositif inspiré des conférences de citoyens permet de recueillir l’avis de Français sur une question qui les concerne directement : question sociétale, sujet polémique ou à fort enjeu, évolution d’une politique publique… Avec un prérequis : il doit être organisé en amont d’une décision, lorsque le choix politique est encore ouvert.
 
Le principe de ces ateliers ? Un panel restreint de citoyens, représentatif de la diversité sociodémographique, est formé à la problématique afin de se forger un avis éclairé.

> Pour en savoir plus sur les ateliers citoyens   et   les coulisses du premier atelier citoyen sur le big data en santé

 

Dites-le-nous une fois

Le programme marqueur de simplification

Fournir à l’administration plusieurs fois les mêmes informations constitue pour les entreprises une lourde charge administrative qui nuit in fine à la compétitivité de l'économie française. Le programme « Dites-le-nous une fois » répond à cette problématique en aidant les administrations à mutualiser davantage les informations.

> Pour en savoir plus « Dites-le-nous une fois » : un programme pour simplifier la vie des entreprises

 

Futurs publics

Un programme qui expérimente et teste à petite échelle de nouvelles solutions aux défis du service public et développe au sein de l’administration un écosystème propice à l’innovation.

Les innovations se multiplient dans le secteur public et le monde de l’économie sociale et solidaire. Au sein des ministères, des opérateurs de l’Etat et des collectivités, le mouvement se structure, avec la création de laboratoires, incubateurs, réseaux d’innovateurs, prix de l’innovation…
Reste une dimension peu prise en compte jusque-là : le changement d’échelle d’une innovation. Une fois que celle-ci a fait ses preuves sur un territoire, comment faire en sorte qu’elle profite à d’autres ? Comment la diffuser, la dupliquer sur d’autres territoires ou la transposer à d’autres secteurs ?
 Le SGMAP et le CGET ont élaboré 10 propositions concrètes visant à fiabiliser et accélérer l’essaimage des innovations sociales et publiques, sur le long terme. Ces recommandations sont étayées dans un rapport.

> Pour en savoir plus :
Futurs Publics : innover pour moderniser l’action publique
Faire changer d’échelle les innovations : ensemble, accélérons !  
Un manifeste pour l’innovation publique

 

Les laboratoires d’innovation territoriale

12 entités qui favorisent de nouvelles proximités et méthodes de travail entre l’État et les collectivités territoriales.

Ambitieux, novateurs, collaboratifs, ces projets font souffler un vent nouveau sur l'action et le fonctionnement de l’administration dans les régions. Ils s’exercent à des méthodes innovantes et agiles, impliquant des acteurs publics et privés dans les administrations déconcentrées de l’État.

C’est au titre du fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique » du Programme d’investissements d’avenir (PIA), que les laboratoires d’innovation territoriale s’inscrivent.

> Pour en savoir plus sur les laboratoires d’innovation territoriale sélectionnés 

 

Les startups d’État

Une nouvelle méthode de conception des services publics numériques

Imprégnées par l’approche agile, les pratiques des logiciels libres et l’expérimentation avec les usagers, les startups d’État s’attaquent à la complexité des démarches administratives. Le SGMAP compte aujourd’hui une trentaine de startups d’Etat. Ces projets ciblent en particulier les « irritants », autrement dit les points bloquants ou décourageants des parcours administratifs. C’est le cas de Marché public simplifié (qui propose aux entreprises de postuler à des marchés publics sans fournir de pièce justificative), de Mes-aides.gouv.fr (outil de simulation indiquant à l’usager les prestations sociales auxquelles il a droit ainsi que leur montant), du service en ligne de demande de bourse de collège (déclinaison de Mes aides pour les bourses scolaires) ou encore le registre national de disponibilité des taxis, utilisant les techniques d’open data et de géolocalisation instantanée.

> Pour en savoir plus : Startups d’État : l’agilité au profit de nouveaux services numérique

 

 

4833