Vous êtes ici

Documentation

6389
Rapport d'activité 2014 du SGMAP
29.05.15
Rapport d'activité 2014 du SGMAP

Evaluation des politiques publiques, système d'information unique de l'Etat, adhésion de la France au Partenariat pour le gouvernement ouvert, 1ère Semaine de l'innovation publique... Revivez les plus belles réussites du secrétariat général pour la modernisation de l'action publique en 2014 !

En 2014, le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) s’est mobilisé, sous l’autorité du Premier ministre, pour relever les défis de la transformation de l’action publique et ce rapport a pour ambition de vous faire partager nos plus belles réussites.

 

L’investissement de tous les agents et partenaires du SGMAP a permis à l’administration française de réaliser de très significatives avancées. La France a ainsi été désignée par l’Organisation des Nations unies (ONU) 1ère en Europe et 4ème dans le monde pour son administration numérique.

 

Doté depuis l’été 2014 d’un système d’information unique piloté par la DISIC, l’État poursuivra l’amélioration de ses services publics numériques dans le cadre de sa stratégie d’État Plateforme.

 

De la conférence de Paris à l’adhésion de la France au Partenariat pour le gouvernement ouvert, la politique d’ouverture et de réutilisation des données publiques, axe fort de modernisation fixé par le Gouvernement, s’est poursuivie et approfondie. La France est désormais dans le trio de tête en matière d’open data, après le Royaume-Uni et le Danemark, selon l’Open Knowledge Foundation (OKF).

 

Laboratoire et promoteur d’innovation publique, le SGMAP a su mobiliser et fédérer les acteurs publics et une quinzaine de régions autour de la 1ère semaine de l’innovation publique française, ce rendez-vous annuel de valorisation des services publics et de ceux qui les animent au quotidien.

 

L’année 2014 aura été une étape significative pour le SGMAP. Notre démarche d’évaluation des politiques publiques a connu un temps de bilan : 59 évaluations lancées depuis la fin 2012, dont 60 % ont déjà produit des transformations importantes dans l’administration et ont, au total, suscité une économie budgétaire de 5 milliards d’euros. Fort de ce bilan, le Gouvernement a décidé d’engager une nouvelle vague d’évaluations en 2015.

 

D’une manière générale, le SGMAP a affermi son dispositif de soutien et de coordination des projets de modernisation des ministres.

 

Enfin, au-delà du suivi des grands chantiers interministériels de modernisation, le SGMAP s’est vu confié, en septembre 2014, une revue des missions de l’État sur tout le territoire, dans une démarche alliant écoute et proximité, qui va alimenter le travail de réforme de fond engagé par le Gouvernement et l’administration.

 

Je souhaite vivement que ce rapport, qui présente une analyse synthétique des activités du SGMAP pendant l’année 2014, contribue à rendre visible la dynamique de changement et de modernité qui est à l’œuvre dans les grands chantiers de l’action publique en France.

 

 

– Laure de la Bretèche
Secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique

6389